Accueil Docteur Prioux

Dr Laurent Prioux, médecin du sport et ostéopathe à Nice

Diplômé des Facultés de Médecine de Marseille et Nice

  • Médecine du Sport
  • Ostéopathie et Médecine Manuelle
  • Echographie Ostéo-Articulaire
  • Infiltrations, visco supplémentation et PRP sous guidage échographique
Dr Laurent Prioux, médecin du sport & ostéopathe à Nice
Dr Laurent Prioux

Qui suis-je ?

Je me considère un peu comme un mécanicien. J’ai une vision structurelle des désordres et déséquilibres de l’appareil locomoteur. Pour autant j’ai conscience que l’on doit ne pas séparer le corps du mental, et ma pratique me le rappelle quasiment tous les jours.

Dès mon plus jeune âge, être médecin a été pour moi une évidence, et cela bien qu’aucun de mes parents ne le soit.

Mon parcours d’étudiant et mes goûts m’ont rapidement orienté vers la médecine du sport et l’appareil locomoteur. Aujourd’hui encore je reste émerveillé par cette magnifique machine qu’est le corps humain, et ce qu’elle peut nous permettre de réaliser, tant dans notre quotidien que dans des situations extrêmes.

Tout au long de mes années de pratique, je n’ai eu de cesse de me perfectionner afin d’apporter le maximum de compétences et d’offres de soins à mes patients.

Ma thèse en médecine du sport en poche j’ai tout de suite complété ma formation en traumatologie du sport.

Ma pratique aidant, j’ai rapidement compris l’indispensable et incroyable outil qu’était l’ostéopathie, et je me suis formé à cette discipline.

La médecine passe aujourd’hui de plus en plus par l’image, c’est pour cela que dès qu’une formation en échographie ostéo-articulaire a été possible, je l’ai réalisée.

Je me suis également intéressé à l'hypnose médicale dans la prise en charge de la douleur, ainsi qu’à la micro-nutrition. Disciplines pour lesquelles je suis diplômé. Des connaissances dans ces deux domaines me sont très souvent utiles.

Docteur en Médecine 

Sujet de Thèse : “Pratiques Nutritionnelles et Sports d'Endurance, Applications au Triathlon”

1996 | Faculté de Médecine de Marseille

Médecine et Biologie du Sport

Capacités | 1997 | Faculté de Médecine de Marseille

Pathologies Locomotrices liées à la Pratique du Sport

Diplôme Interuniversitaire | 2005 | Faculté de Médecine de Marseille

Médecine Manuelle et d’Ostéopathie

Diplôme Interuniversitaire | 2002 | Faculté de Médecine de Marseille

Echographie Ostéoarticulaire

Diplôme Interuniversitaire | 2014 | Faculté de Médecine de Nice

Hypnose Médicale et douleur

Diplôme Universitaire | 2019 | Faculté de Médecine de Nice

Physionutrition Clinique et Biologique

Diplôme Universitaire | 2020 | Faculté de Médecine de Grenoble

Ce qui peut vous amener ici

01

Votre dos, votre colonne vertébrale

La lombalgie, avec ou sans irradiation sciatique, et les cervicalgies avec ou sans névralgie, sont les premiers motifs de consultation à mon cabinet.
Je reçois très souvent des patients à qui on a prescrit de multiples radiographies, scanner ou autres IRM et qui n’ont même pas été examinés !
S'il faut se féliciter des progrès de l’imagerie médicale, elle ne peut remplacer l’interrogatoire et l’examen clinique complet du patient.
Sans examen clinique détaillé, aucun diagnostic sérieux ne peut être posé.

02

Vos articulations

Les genoux, les épaules et les hanches sont, de par leur fonction et leur localisation, les articulations qui posent souvent problème, que ce soit dans la pratique sportive ou dans des actes de la vie courante.
Atteinte de la coiffe des rotateurs pour les épaules, des ménisques ou des ligaments croisés pour les genoux, sans oublier les cartilages pour les hanches, il faut savoir faire le bon diagnostic avant de traiter.

03

Vos muscles

Toute douleur musculaire survenant lors d’une activité sportive doit imposer l’arrêt immédiat, au risque d’aggraver une lésion débutante. Le glaçage doit être le premier des réflexes.
Le muscle est une source importante d’inquiétude pour tout sportif. Contracture, déchirure, élongation, froissage, claquage… Les termes fleurissent dans les revues sportives, mais encore faut-il savoir de quoi on parle, pour faire le bon diagnostic et prendre les bonnes décisions.
Une douleur qui est intermittente n’est à priori pas en rapport avec une lésion musculaire.C’est ainsi que chez les runners par exemple, bon nombre de douleurs postérieures de la cuisse sont en fait des sciatiques tronquées, ou des blocages du bassin.

04

Vos tendons

Eléments clés dans la transmission des forces générées par les muscles. Le diagnostic de « tendinite » est souvent trop facilement posé, dès qu’une douleur suit un trajet tendineux.
Un examen clinique précis permettra de déterminer si le tendon est ou non en cause. L’échographie appréciera sa structure et son épaississement.
Une tendinopathie (terme qu’il faut employer) ne survient pas après un choc ou une chute. Elle est la conséquence d’un déséquilibre de la biomécanique du couple tendon / articulation.
Dans le tennis elbow par exemple, la cause est parfois un blocage de l’articulation du coude, et le tendon va se léser à force de travailler dans un mauvais axe.

05

Vos ligaments

Ils stabilisent vos articulations lors des mouvements. On parle d’entorse lorsque le ligament est allongé au delà de ses capacités élastiques.
La prise en charge initiale des entorses est souvent négligée, alors qu’elle est déterminante pour le pronostic à court et moyen terme, tant dans la vie sportive que dans la vie de tous les jours. L’arrêt du sport et le glaçage doivent être le premier des reflexes.
L’échographie est l’examen fondamental, elle doit être réalisée idéalement 2 à 3 jours après de l’entorse. Elle va permettre d’évaluer si l’entorse est bénigne : pas de lésion ligamentaire visible, ou grave : si on retrouve une distension ou une rupture ligamentaire.

06

Un certificat médical de non contre-indication à la pratique du sport

La rédaction d’un certificat médical de non contre-indication à la pratique d’un sport doit être la conclusion d’un examen médical adapté au sport en question.
Dans tous les cas la réalisation d’un électrocardiogramme est indispensable lors de la première visite.
Il permet de détecter des anomalies du rythme cardiaque qui peuvent être complètement asymptômatiques, et se révéler très dangereuses à l’effort.
La plupart des arrêts cardiaques survenus lors de la pratique sportive auraient pu être évités par la réalisation d’un électro­cardiogramme de repos.

4 axes complémentaires pour vous accompagner dans votre pratique sportive

Dr Prioux | Médecine du Sport

La Médecine du sport

La médecine du sport est une spécialisation médicale qui consiste à appréhender les pathologies de l’appareil locomoteur à travers la compréhension et l’analyse du geste sportif. Les deux questions essentielles auxquelles il faut répondre sont :
  1. Quel est mon problème ?
  2. Comment le résoudre pour que je puisse continuer ma pratique sportive ?
C’est là tout l’enjeu de la médecine du sport !
Dr Prioux | Ostéopathie et Médecine Manuelle

L’Ostéopathie et la Médecine Manuelle

Aujourd’hui on peut presque dire qu’il y a autant d’ostéopathies que d’ostéopathes. Pour ma part, j’utilise différentes techniques, selon la problématique du patient. Avant toute séance une lettre d’information vous est remise. Elle a pour but de vous expliquer le déroulement et les suites d’une séance.
Dr Prioux | Echographie Ostéo‑Arti­cu­laire

L’Echographie Ostéo‑Arti­cu­laire

Dans ma pratique de la Médecine du sport, l’échographie m’est devenue aussi indispensable qu’un stéthoscope à un cardiologue. L’échographie va me servir à poser ou réfuter un diagnostic, à suivre l’évolution d’une lésion musculaire, ligamentaire ou tendineuse, mais aussi à guider mes gestes. En effet, aujourd’hui toutes les injections que je pratique (acide hyaluronique, corticoïdes, PRP, …) sont « écho-guidées », c’est à dire que grâce à l’échographie je vois où je dirige mon aiguille et je suis donc certain que j’injecte le produit au bon endroit.
Dr Prioux | Infiltration de corticoïdes, d’Acide Hyaluronique, de PRP, Mésothérapie

Infiltration de corticoïdes, d’Acide Hyaluronique, de PRP, Mésothérapie

L’éventail thérapeutique de produits injectables dans le traitement des pathologies intra articulaires ou tendineuses est de plus en plus conséquent. Les corticoïdes ont une action essentiellement anti-inflammatoire, il sont très utiles en « urgence » pour calmer les douleurs aigües. L’acide hyaluronique a lui un rôle de « lubrifiant » articulaire. Le dernier venu est le PRP : Plasma Riche en Plaquette, qui a des propriétés anti-inflammatoire et régénératrices. La mésothérapie est une technique qui consiste à injecter des principes actifs en sous-cutané, on évite ainsi les effets généraux d’une prise médicale orale.

4 axes complémentaires pour vous accompagner dans votre pratique sportive

Dr Prioux | Médecine du Sport

La Médecine du sport

La médecine du sport est une spécialisation médicale qui consiste à appréhender les pathologies de l’appareil locomoteur à travers la compréhension et l’analyse du geste sportif. Les deux questions essentielles auxquelles il faut répondre sont :
  1. Quel est mon problème ?
  2. Comment le résoudre pour que je puisse continuer ma pratique sportive ?
C’est là tout l’enjeu de la médecine du sport !
Dr Prioux | Ostéopathie et Médecine Manuelle

L’Ostéopathie et la Médecine Manuelle

Aujourd’hui on peut presque dire qu’il y a autant d’ostéopathies que d’ostéopathes. Pour ma part, j’utilise différentes techniques, selon la problématique du patient. Avant toute séance une lettre d’information vous est remise. Elle a pour but de vous expliquer le déroulement et les suites d’une séance.
Dr Prioux | Echographie Ostéo‑Arti­cu­laire

L’Echographie Ostéo‑Arti­cu­laire

Dans ma pratique de la Médecine du sport, l’échographie m’est devenue aussi indispensable qu’un stéthoscope à un cardiologue. L’échographie va me servir à poser ou réfuter un diagnostic, à suivre l’évolution d’une lésion musculaire, ligamentaire ou tendineuse, mais aussi à guider mes gestes. En effet, aujourd’hui toutes les injections que je pratique (acide hyaluronique, corticoïdes, PRP, …) sont « écho-guidées », c’est à dire que grâce à l’échographie je vois où je dirige mon aiguille et je suis donc certain que j’injecte le produit au bon endroit.
Dr Prioux | Infiltration de corticoïdes, d’Acide Hyaluronique, de PRP, Mésothérapie

Infiltration de corticoïdes, d’Acide Hyaluronique, de PRP, Mésothérapie

L’éventail thérapeutique de produits injectables dans le traitement des pathologies intra articulaires ou tendineuses est de plus en plus conséquent. Les corticoïdes ont une action essentiellement anti-inflammatoire, il sont très utiles en « urgence » pour calmer les douleurs aigües. L’acide hyaluronique a lui un rôle de « lubrifiant » articulaire. Le dernier venu est le PRP : Plasma Riche en Plaquette, qui a des propriétés anti-inflammatoire et régénératrices. La mésothérapie est une technique qui consiste à injecter des principes actifs en sous-cutané, on évite ainsi les effets généraux d’une prise médicale orale.